Händlerlinks
La rénovation réhabilitée.
La rénovation réhabilitée.
Quand rapidité rime avec qualité. Une nouvelle méthode de rénovation pour économiser temps, argent et environnement.
L'installation des fenêtres en rénovation sur ancien dormant apparent est plus simple, rapide, économique et silencieuse... Les ouvrants innovants Nova-line de Finstral permettent un remplacement moins invasif, sans toucher à la maçonnerie et en réduisant durée des travaux et coûts de main-d’œuvre

Texte : Anna Thaler
Photos : Erik Mosoni

Un bâtiment est en cours de rénovation au 101 de l’Alter Postweg. Difficile de s’en rendre compte à première vue : pas le moindre échafaudage en vue, pas de tourbillon de poussière, aucune nuisance sonore, aucun va-et-vient d’engins lourds. La seule chose qui pourrait faire deviner qu'un chantier est en cours dans le centre d’Augsbourg est ce ruban de signalisation blanc et rouge sur près de cinq mètres carré de bitume. A cet endroit, on découvre en levant les yeux un immeuble de 16 étages composé d’un cabinet d’avocats, d’une agence de voyages, de l’institut de formation technique d’Augsbourg, de salles de séminaires de l’université et autres bureaux : au total, 901 grandes fenêtres grises en aluminium. La tour érigée en 1974 est le témoin intemporel et moderne d'une époque où les téléphones avaient encore des cadrans rotatifs.

Et comme la plupart des 300 millions de fenêtres posées en Allemagne jusqu’aux années 90, les baies vitrées de cet immeuble ne répondent plus du tout aux standards actuels, les exigences ayant beaucoup trop évoluées au fil des décennies. Les propriétaires et les locataires exigent une plus grande fonctionnalité, isolation et robustesse alors que maîtres d'ouvrage et architectes accordent une plus grande importance à l'esthétique. Ce qui n’a pas changé, c’est la méthode de pose des fenêtres, la même depuis 50 ans.

Conserver l’architecture d'origine

Il existe cependant des alternatives dont Timo Sachse, responsable technique des ventes Finstral pour l’Allemagne, connaît bien le principe. Il y a un an et demi, il a participé à la mise au point de la méthode de pose en rénovation avec dormant existant apparent. « Pourquoi devrait-on se débarrasser d’éléments de valeur alors que seule une partie du bâtiment est véritablement vétuste ?, pensait-il alors. Avec son équipe, il a donc trouvé le moyen d’utiliser le dormant existant pour l'utiliser comme un précadre de pose pour la nouvelle fenêtre. Il suffit de retirer l’ancien vantail et les pièces de ferrage, puis d'appliquer un nouveau profilé sur le cadre existant. L’élément décisif de cette méthode de pose est l’ouvrant Finstral Nova-line et son esthétique tout en verre à l’extérieur. Sur la face intérieure, les nouveaux profils recouvrent entièrement l’ancien châssis, garantissant de bons niveaux d’isolation et de fonctionnalité. Sur la face extérieure, la fenêtre conserve son aspect d’origine grâce à l’esthétique tout en verre de l’ouvrant. L’aspect d’origine du bâtiment est préservé. Quant à la pose, elle s’effectue de l'intérieur uniquement, ce qui permet de ne pas toucher à la façade de 46 ans, alors qu’une intervention classique aurait nécessité un ravalement complet.

Par ailleurs, du fait de la position isolée du bâtiment et l’absence d’autres tours à proximité, les étages supérieurs sont exposés à de fortes rafales de vent et à un ensoleillement intensif, ce qui pose d’autres problèmes pour la rénovation : « Par grand vent, les occupants avaient souvent du mal à ouvrir leurs fenêtres – larges de un mètre et demi sur près de deux mètres de haut –, sans parler de l’encombrement dans la pièce. Et en été, la température pouvait monter au point d’obliger les gens à accrocher des draps pour se protéger de la chaleur », raconte Timo Sachse. La solution Finstral : remplacer les imposants vantaux de trois mètres carrés par des fenêtres doubles vantaux plus faciles à manipuler. La variante Nova-line avec partie centrale tout en verre permet de réaliser une surface vitrée extérieure continue et de préserver ainsi l’aspect d'origine de la façade. De l'intérieur, les fenêtres sont beaucoup plus faciles à manipuler et permettent enfin une ouverture en oscillo battant. La protection solaire est maintenant assurée par un store vénitien intégré dans l’ouvrant couplé, à l’abri des intempéries. La nouvelle fenêtre améliore l'isolation acoustique de 27 dB à 44 dB et la protection thermique se trouve multipliée par quatre, passant de U w 4,0 à U w 1,2 W/m2K. environ. Au total, avec une qualité élevée de produit, laproposition de rénovation Finstral revenait nettement moins cher que celle de ses concurrents. Rien d’étonnant, car on économise ainsi sur les échafaudages, le logement provisoire des locataires, les travaux de maçonnerie et de peinture, et les temps de pose sont nettement réduits. « Nous étions très inquiets quant au déroulement de l’intervention », raconte Kerstin Vogler, administrateur de l’immeuble. « Au final, tout s’est très bien passé et ça a été un très grand soulagement. Nous avons pu remplacer toutes les fenêtres sansaucune interruption de service et l’immeuble a continué de fonctionner normalement. Les locataires eux-mêmes sont enthousiastes. La protection acoustique est bien meilleure qu’avant et, fenêtres fermées, on n’entend plus rien du tout, malgré la proximité d'une route à forte circulation. »

Économiser du temps et de la main-d’œuvre

Pour poser 901 fenêtres sur 16 étages en quatre mois, les poseurs travaillent sur le bâtiment par équipe de cinq, voire de six. Ils remplacent entre douze et seize fenêtres par jour, cinq jours par semaine et si nécessaire le samedi. Pour chaque pièce, l’intervention dure une demi-journée maximum. Et les poseurs travaillent avec la plus grande flexibilité : en cas de vent ou d'intempérie, ils interviennent sur le côté abrité. Les vacances et congés d’entreprise sont mis à profit pour poser les fenêtres des classes et des bureaux. « Nous sommes toujours là où et quand le désirent les locataires », raconte Timo Sachse « Nous pouvons offrir ce degré de flexibilité car notre méthode d'intervention est très rapide et évite toute complication. »

Le principe de rénovation sur dormant apparent va révolutionner la rénovation des fenêtres. Timo Sachse en sûr. Pourquoi ? Parce que tout le monde y trouve son compte : le maître d’ouvrage, qui gagne du temps et de l’argent – sans aucune perte de qualité ; les locataires, qui ne doivent pas vider leurs bureaux et appartements ; et l’environnement, puisque l'on conserve l’architecture d'origine. A Augsburg, on ainsi évité une montagne de gravats de plusieurs centaines de tonnes d'acier et d'aluminium.
La rénovation réhabilitée.
  • 1 L’ancien dormant et l’adaptation sont conservés.
  • 2 Sur la face intérieure, le dormant est recouvert par un nouveau profil.
  • 3 VDe l’extérieur, le nouveau dormant a le même aspect que les profils de l’ancien ouvrant.
  • 4 Le nouvel ouvrant est un ouvrant caché Nova-line, esthétique tout en verre.
  • 5 Un store vénitien est intégré dans l’ouvrant couplé.
  • 6 La variante en deux vantaux avec partie centrale tout en verre est plus simple à manipuler, sans modifier l’aspect extérieur de la fenêtre.
  • 7 La pose se faisant de l’intérieur, le revêtement de la façade reste intact.

La méthode Finstral de la rénovation sur dormant apparent est un procédé validé par l’Institut für Fenstertechnik de Rosenheim (IFT) .
La rénovation réhabilitée.
Un immeuble. Beaucoup de fenêtres. L’un des défis posé par les travaux de rénovation sur l’Alten Postweg consistait à préserver l’aspect caractéristique de la façade. Grâce à la fenêtre à deux vantaux Nova-line avec esthétique tout en verre, la façade du bâtiment a pratiquement conservé son aspect d’origine (à auche : avant la rénovation, à droite : état actuel ).
La rénovation réhabilitée.
La rénovation réhabilitée.
901 fenêtres remplacées en 4 mois sur la tour Glögger à Augsbourg en Bavière.
Vous souhaitez en savoir plus ?
Informations supplémentaires à découvrir ici.