Händlerlinks
« Des fenêtres pour la pyramide de Khéops. »
Penser la lumière, penser lumineusement. Un architecte doit faire les deux. Huit questions à Lukas Rungger du noa* network of architecture dans le Tyrol du Sud.
« Des fenêtres pour la pyramide de Khéops. »
« Des fenêtres pour la pyramide de Khéops. »
F_03 Le magazine Finstral
Framing Light : 164 pages d’entretiens, d’essais et d’opinions sur des sujets importants dans le domaine de l’architecture.
Le fabricant de fenêtres du Tyrol du Sud Finstral invite au dialogue, lance des conversations et discute de sujets importants touchant au macro-domaine de l’architecture. Pour la troisième édition du magazine Finstral F_03, nous avons posé huit questions à des architectes de toute l’Europe. Découvrez ici les réponses de Lukas Rungger.

1. Que pensez-vous de la lumière, en tant qu’architecte ?

Lukas Rungger : Nous étudions les différents comportements de la lumière : la manière dont elle se réfracte, se diffuse, la façon dont on peut la diriger, la guider et l’accompagner. Nous voulons comprendre comment la lumière change, ses effets et ses sources, son impact sur les espaces et la manière dont elle est perçue. La lumière est un élément essentiel de la conception d’un espace : il suffit de penser aux ouvrages de James Turrel ou à la nature, et par exemple à l’influence du soleil sur un champ de tournesols. La lumière est un filtre entre la dimension visible et la sphère privée. Le Corbusier disait très justement : « L’architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière. »

2. Quelle place la lumière naturelle occupe-t-elle dans votre travail ?

Nous utilisons des programmes pour simuler des parcours de lumière à partir de différentes sources lumineuses en jouant sur les intensités, les angles d’incidences et les influences multiples de la lumière. La lumière est toujours en relation avec des filtres différents, tels que des trous, des ouvertures, des matériaux, des fenêtres, des portes, des lucarnes... Elle devient ainsi une sorte d’espace immatériel dans l’espace. Une expérience qui juxtapose une dynamique fragile à un espace statique.

3. Comment utilisez-vous la fenêtre dans votre architecture ?
Comme tampon entre intérieur et extérieur, entre le froid et le chaud, le haut et le bas, le sec et l’humide. Très souvent, nous réinterprétons le concept même de la fenêtre pour le transposer dans le contexte. C’est un concept qui évolue dans ses contenus au point de déplacer ou d’étendre les frontières fonctionnelles de la « fenêtre »... Ce qui est passionnant, c’est de voir l’interaction (action et contre-action) d’une fenêtre avec la lumière extérieure et ses sources. Les ouvertures bidimensionnelles par exemple deviennent des espaces de lumière tridimensionnels avec des superpositions quadridimensionnelles.

4. Quel bâtiment (connu ou pas) aimeriez-vous reconvertir ou agrandir ?
Installer des fenêtres à la pyramide de Khéops pour transformer cet espace de mort en un espace de vie.

5. Le bâtiment est un secteur soumis à une kyrielle de normes et de pratiques parfois obsolètes. Que changeriez-vous ? Et comment ?

En éliminant le code du bâtiment.

6. L’architecture construit la réalité. Quelle est la responsabilité sociale et politique des architectes aujourd’hui ?
La création d’une plus-value sociale et culturelle, le transfert des concepts de durabilité en architecture à une vision durable de la vie.

7. Avec qui aimeriez-vous avoir une conversation sur l’architecture, et sur quel sujet en particulier ?
A) Avec des architectes de renom sur la « fin de l’architecture » (aussi brutale et radicale soit-elle).
B) Avec des créatifs (non architectes) sur les points où se recoupent les différents domaines de la créativité.

8. Comment introduiriez-vous la conversation ?
Pour A) : What if it really happened over night?
Pour B) : What is it that you always wanted to work on with an architect but never had the chance to do so far?

Fondée il y a 11 ans à Bolzano, l’agence a reçu de nombreux prix et possède depuis 2018 une filiale à Berlin. En fait Noa* ne se considère pas comme un bureau d’architecture classique, mais plutôt comme un réseau international et interdisciplinaire dont la géométrie peut varier en fonction des projets et l’interaction avec des professionnels externes. Le spectre d’activités est très large, de l’architecture à la mode en passant par le design de produits, le graphisme, et la décoration d’intérieurs. Ses fondateurs, Lukas Rungger et Stefan Rier, se sont rencontrés lorsqu’ils travaillaient à Milan chez l’architecte et designer Matteo Thun.
Portrait de Stefan Rier et Lukas Rungger: © Mads Mogensen
noa.network

Découvrir les réponses des autres architectes provenant de toute l’Europe :
finstral.com/framinglight
« Des fenêtres pour la pyramide de Khéops. »
F_03 Le magazine Finstral
Framing Light : 164 pages d’entretiens, d’essais et d’opinions sur des sujets importants dans le domaine de l’architecture.
« Des fenêtres pour la pyramide de Khéops. »
Sous le slogan « Framing Light », le magazine Finstral F_03 invite à la discussion. Déclinée en quatre ambiances différentes, la couverture joue avec les nuances de la lumière naturelle.
« Des fenêtres pour la pyramide de Khéops. »
Que pensez-vous de la lumière ? Des architectes de toute l’Europe ont répondu à notre sondage.
Conversation sur l’architecture
Huit questions sur le thème de la lumière, mais pas seulement. Découvrez d’autres réponses passionnantes de toute l’Europe.
Framing Light.
Framing Light.
Framing Light.
Penser la lumière, penser lumineusement. Un architecte doit faire les deux. Huit questions à des architectes de toute l’Europe.
« L’architecture est une promesse. »
« L’architecture est une promesse. »
Penser la lumière, penser lumineusement. Un architecte doit faire les deux. Huit questions à Marco Coletti du Studio Marco Piva en Italie.
« Normaliser, c’est banaliser. »
« Normaliser, c’est banaliser. »
« Normaliser, c’est banaliser. »
Penser la lumière, penser lumineusement. Un architecte doit faire les deux. Huit questions à Manuel Aires Mateus du bureau Aires Mateus au Portugal.
« Toute architecture modifie le lieu... »
« Toute architecture modifie le lieu... »
Penser la lumière, penser lumineusement. Un architecte doit faire les deux. Huit questions à Jorge Noval et Marta Pujades du Jorge Noval Estudio de Arquitectura en Espagne.