Händlerlinks
Maison sans chantier.
Emmeloord: construire en série.
Maison sans chantier.
Les logements se raréfient. Le coût des matériaux de construction augmente. Les artisans sont de moins en moins disponibles. Et les chantiers se complexifient. En bref : le secteur du bâtiment est en pleine mutation. Très ancré dans la tradition, il cherche donc à se réinventer pour relever l’éternel défi du choix des méthodes de construction de l’habitat. Radicale, la réponse de l’entreprise néerlandaise StartBlock est étonnamment convaincante : des modules d’habitation durablement flexibles et préfabriqués en série.

Texte Klaus Rathje | Visuels Patricia Kühfuss

Huit énormes caissons en bois stationnent dans ce hall d’usine d’Emmeloord, aux Pays-Bas. De la musique inonde l’atelier où l’on s’affaire à l’aménagement intérieur de maisons mitoyennes de trois étages. Deux autres maisons attendent, couchées sur le côté. En quelques gestes, on met en place une installation sanitaire prémontée. En deux heures seulement. Sur un chantier, l’opération aurait pris deux jours. Mais ces maisons ne verront jamais un chantier classique. Lorsqu’elles quitteront l’atelier, elles seront déjà entièrement assemblées et aménagées avec les sanitaires, la cuisine, le toit, toutes les fenêtres et les portes. Et après ? « Et bien, on la renverse sur le côté, on la charge sur un camion et on la remet en position verticale chez le client », explique tout simplement Henk Visscher, l’un des fondateurs de StartBlock, comme si basculer une maison était la chose la plus normale du monde. « Il faut travailler avec du bois massif pour que la maison soit suffisamment stable pour supporter la manoeuvre. On a d’abord essayé sur des Legos pour être sûrs que ça puisse marcher. »

Le deuxième des trois fondateurs, Jeroen Oost, explique la suite des opérations : « Sur place, il ne reste plus qu’à raccorder la maison à l’eau et à l’électricité, et c’est tout. » À l’époque où il était encore promoteur immobilier, il s’était rendu compte que le marché néerlandais de la maison individuelle devait faire face à deux grandes difficultés. « J’ai souvent accompagné des projets de travaux d’isolation extérieure sur les façades de maisons mitoyennes des années 1950 et 1960, dans le but de les rendre plus efficaces sur le plan énergétique. Rien que pour cela, il faut compter entre 80 000 et 90 000 euros. En même temps, les maisons mitoyennes standards aux Pays-Bas font une largeur de six mètres, alors qu’elles ne sont occupées généralement que par une, voire deux personnes. Une maison coûte donc très cher et occupe énormément d’espace. »

Petite maison, grande qualité de vie
StartBlock fournit une solution pratique et efficace, une version compacte pour ainsi dire de la maison mitoyenne. Les dimensions extérieures des maisons correspondent exactement au volume utile transportable. De plus, leur largeur de 2,30 mètres permet d’installer douze maisons StartBlock sur une surface normalement prévue pour accueillir cinq maisons traditionnelles. Malgré une surface habitable totale de 50m², soit à peine 16m² par étage, ces maisons donnent l’impression d’être spacieuses, grâce à la façade largement composée de baies vitrées. Il suffit de jeter un oeil sur les chiffres pour comprendreque les esprits sont désormais ouverts à la maison compacte. Tout comme en Allemagne ou en France, les prix de l’immobilier ont connu aux Pays-Bas une hausse supérieure à ceux des autres biens et services. Entre 2015 et 2020, les Pays-Bas ont vu les prix augmenter de 42 %, et la tendance n’est pas près de s’inverser. « Nous pouvons vraiment faire bouger les choses dans ce domaine », estime Henk Visscher. « Une maison mitoyenne classique coûte environ 350 000 euros aux Pays-Bas. Nous proposons la nôtre à 150 000 euros. À ce prix, tous ceux qui ont un emploi peuvent s’acheter une maison ».

Tous les standards remis en question
Le troisième fondateur est Jelle Post, l’architecte du trio. « La maison StartBlock, telle qu’elle se présente aujourd’hui, en est à sa cinquième version. Nous n’avons donc pas eu besoin de faire beaucoup d’essais pour que tout fonctionne comme nous le souhaitions. » Une satisfaction que partagent d’ailleurs les urbanistes qui apprécient les nouvelles possibilités offertes par ce type de maison originale, grâce à sa surface au sol réduite. « Nos maisons compactes permettent en quelque sorte de réinventer la ville. » L’avantage de cette petite surface au sol réside notamment dans la possibilité de prévoir aussi un espace de verdure dans les plans. Grâce aux maisons StartBlock, on pourrait même envisager de « désimperméabiliser » un certain nombre de surfaces bétonnées en les remplaçant par des pelouses. StartBlock pourrait également contribuer à inverser la tendance actuelle en mettant fin à la course aux mètres carrés. lorsque l’on évolue dans les maisons conçues par Post et ses acolytes, il faut vraiment se poser la question de savoir si les gens ont vraiment besoin de plus d’espace pour vivre. C’est ce à quoi s’est intéressé tout particulièrement l’autre cofondateur, Henk Visscher, qui a apporté au projet toutes ses connaissances et son savoir-faire en menuiserie. Avant de se lancer dans l’aventure, il s’occupait de l’aménagement intérieur des bateaux et des yachts, où chaque centimètre cube doit être exploité. « Dès que nous avons eu l’idée de StartBlock, j’ai commencé à réfléchir à des stratégies pour rationaliser l’espace », explique M. Visscher en montrant fièrement les tiroirs qu’il intégrés aux marches de l’escalier. Pour la petite salle de douche aussi, il a eu l’idée ingénieuse de la placer en dehors de la pièce, mais dans le prolongement de la salle de bain proprement dite, derrière l’escalier qui conduit à l’étage supérieur. « Nous sommes économes en termes d’espaces et de coûts de fabrication, mais concernant le produit en lui-même, nous sommes intraitables : il doit être de la meilleure qualité possible. » souligne-t-il. « Il faut qu’on se sente bien dans notre maison. »

La cuisine, le salon et la chambre à coucher répondent parfaitement aux normes minimales néerlandaises de 11m². Cela semble peu, trop peu même. Mais la sensation est tout autre quand on est à l’intérieur. Les fenêtres, qui occupent la majeure partie de la façade, y sont pour quelque chose. « Nous voulions de grandes baies vitrées pour éviter la sensation de vivre dans une cage, » explique Jelle Post. « Et nous cherchions aussi un type de menuiserie capable de s’adapter à différents styles. » La question de l’adaptabilité devait répondre d’une part aux exigences liées aux règles de construction strictes que doivent respecter les façades aux Pays-Bas ; de l’autre, StartBlock voulait aussi pouvoir offrir à ses clients la possibilité de créer leur propre décoration.

Modulaire et innovant
De fait, le système modulaire des fenêtres Finstral répond parfaitement à toutes ces exigences : la modularité est en quelque sorte la spécialité de Finstral. Joachim Oberrauch, directeur Finstral, précise : « Nous offrons au maître d’ouvrage le libre choix des matériaux. C’est un avantage de taille. Le noyau en PVC de nos profils optimalise la fonctionnalité, tout en permettant de varier les faces extérieures et intérieures des cadres. » De plus, les menuiseries Finstral étant conçues dans une optique de durabilité, elle peuvent être désassemblées pour permettre le recyclage complet des matériaux lorsqu’elles arrivent en fin de vie, un principe décisif pour l’entreprise StartBlock, puisqu’elle l’applique elle aussi à l’ensemble de ses maisons.

Les fondateurs connaissaient déjà Finstral par des projets antérieurs, si bien que leur choix s’est vite porté sur l’entreprise familiale italienne. Jeroen Oost : « C’est un fabricant de fenêtres qui investit en permanence sur l’innovation. Cela se voit sur les produits et c’est ce que l’on ressent aussi quand on travaille avec eux. Et cela correspond tout à fait à notre façon de travailler. Nous parlons la même langue. » Et Joachim Oberrauch d’ajouter : Lorsque les fondateurs m’ont parlé de leur idée, j’ai d’abord été très intrigué. Mais nous avons vite compris que nous voulions faire partie de ce projet innovant. Cette collaborationavec StartBlock a été extrêmement stimulante pour nous. »

Avec leurs cadres étroits et leurs ouvrants d’aération, les fenêtres Finstral ornent les façades des trois étages des maisons StartBlock qui sont maintenant fin prêtes pour le premier test pratique sur le terrain. À Emmeloord, où StartBlock a vu le jour, un petit lotissement de 16 maisons est en train de sortir de terre, et près de Rotterdam, 32 heureux propriétaires recevront bientôt les clés de leurs nouveaux chez-eux. Et ce n’est que le début. Jeroen Oost : « Pour l’année 2022, nous prévoyons de construire 200 à 250 maisons. Mais notre but est d’arriver à 800 par ans. » De bonnes perspectives donc pour les villes du futur. Et bien sûr, les trois compères réfléchissent déjà à de nouvelles innovations. Les petites maisons StartBlock sont conçues pour accueillir une ou deux personnes, pour les célibataires et les jeunes couples donc, mais aussi pour les couples dont les enfants sont partis et qui souhaitent habiter dans une surface plus petite. On peut donc imaginer tranquillement de pousser le système modulaire au cran supérieur et de se poser la question : pourquoi devrait-on déménager uniquement pour des raisons d’espace ? Les couples pourraient, à la naissance de leurs enfants, commander tout simplement une deuxième maison StartBlock et la relier à leur première maison. À Emmeloord en tout cas, on est prêt à faire face à ces éventualités.

Façade vitrée avec ouvrant d'aération Vent
Pour les maisons mitoyennes StartBlock, Finstral fournit des modules de façade vitrée dotés de l’ouvrant d’aération Vent. Le vitrage transparent des panneaux fixes présente une légère protection solaire qui permet de laisser passer beaucoup de lumière, sans pour autant surchauffer les espaces intérieurs. L'ouvrant d’aération Vent est installé derrière une moustiquaire et des lames en ForRes – un matériau Finstral innovant composé de PVC recyclé et de balles de riz, ce qui le rend invisible et impossible à ouvrir depuis l’extérieur. Les pièces sont ainsi parfaitement aérées, à l’insu des visiteurs mal intentionnés. Les profils de la façade vitrée peuvent être personnalisés, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il y a en effet le choix entre 230 teintes d’aluminium disponibles. Pour la face intérieure, on peut également choisir entre le PVC, le ForRes, l’alu et le bois. En ce qui concerne les maisons StartBlock, les façades vitrées, ainsi que deux autres fenêtres et une porte d’entrée sont posées en usine. La maison complète est ensuite transportée sur le chantier.
Maison sans chantier.
Maison individuelle en série L’objectif de StartBlock est de parvenir à réaliser le plus grand nombre de maisons mitoyennes possible sur une surface réduite et à un coût abordable.
Maison sans chantier.
Pose L’immense paroi de verre est placée dans la bonne position avant d’être installée par des professionnels.
Maison sans chantier.
Production en série L’atelier de 3 000m² d’Emmeloord permet de fabriquer jusqu’à 12 maisons à la fois.
Maison sans chantier.
Innovation basée sur la coopération (de g. à d.) Joachim Oberrauch, Responsable du développement des produits Finstral, Henk Visscher et Jeroen Oost, deux des trois fondateurs de StartBlock (absent sur la photo : l’architecte Jelle Post).
StartBlock
Design, développement, construction – l’équipe de développement de l’entreprise néerlandaise, composée de quatre personnes, pense et travaille de manière interdisciplinaire. Leur mission commune : résoudre le problème de la pénurie de logements et de la flambée des prix de l’immobilier avec une maison durable et abordable, qui respecte toutes les règles de construction tout en occupant un minimum d’espace. Il aura fallu deux ans pour passer de l’idée initiale à la maison témoin qui se trouve à l’entrée du site de l’entreprise à Emmeloord aux Pays-Bas.
startblock.nl
Maison sans chantier.
Livraison La maison préfabriquée est transportée sur site par semi-remorque avant d’être ancrée sur des fondations en ciment.
Maison sans chantier.
Un chantier rapide Il suffit de six jours à 25 ouvriers pour construire un logement.
Vous souhaitez en savoir plus ?
Informations supplémentaires à découvrir ici.
Éloge de la normalité.
Éloge de la normalité.
Éloge de la normalité.
Depuis quelques années, l’architecture belge se distingue par des bâtiments d’une simplicité géniale. Hasard ou parti pris ?
Framing Light.
Framing Light.
Penser la lumière, penser lumineusement. Un architecte doit faire les deux. Huit questions à des architectes de toute l’Europe.
D'ici 2030, Finstral sera neutre en CO<sub>2</sub>.
D'ici 2030, Finstral sera neutre en CO<sub>2</sub>.
La vision à long terme et la préservation des ressources font partie intégrante du patrimoine de valeurs d’une entreprise familiale telle que Finstral.