Händlerlinks
La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
Joachim Oberrauch présente dans une interview le fonctionnement et les atouts du précadre de pose.
Quels sont avantages du précadre de pose ?Joachim Oberrauch : En fait, il y en a de nombreux. Cette méthode permet tout d’abord de préserver les fenêtres durant la phase de gros œuvre. En effet, il n’est pas rare qu’elles soient abimées durant cette période. Du fait que les fenêtres ne sont installées qu’une fois les travaux salissants achevés, cela simplifie grandement la coordination du chantier. Et les fenêtres peuvent être remplacées rapidement et facilement à tout moment, car le précadre est seulement vissé au châssis. Dans la région alpine, nous rénovons déjà les bâtiments où des précadres ont été installés il y a 30 ans - ce qui réduit les travaux d’installation au minimum. C’est la raison pour laquelle je considère le précadre comme la méthode de pose la plus écologique.

Comment envisagez-vous le développement du précadre de pose en Allemagne ?JO : Cela reste pour l’instant un marché de niche en Allemagne mais se développe de façon très positive. Avec des délais toujours plus courts, le précadre est la solution idéale pour garantir une prestation indépendante des autres corps de métiers. Dans la zone de vente directe située autour de notre usine de Gochsheim près de Schweinfurt, un précadre est désormais toujours prévu pour chaque commande dans le neuf - qu’il s’agisse de fenêtres en PVC, en aluminium ou en bois-aluminium. Notre service commercial a institué le précadre en standard dans les nouveaux bâtiments et exploite les nombreux arguments en sa faveur pour faire la différence. La méthode séduit car c’est finalement la technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.

Comment faire en sorte que le précadre de pose soit adopté également par les poseurs ?JO : Expliquer. Expliquer. Expliquer. Bien que ce système soit méconnu en Allemagne, il permet de surmonter de réelles difficultés. Il convient de le signaler à chaque occasion aux clients et bureaux d’étude. Si j’étais poseur, je n’imaginerais pas travailler sans précadre de pose. Il transforme l’embrasure plutôt indéterminée en une interface standardisée. Tous les autres corps de métiers peuvent et doivent alors "travailler" sur cette interface précise.
Ce sont les meilleurs poseurs qui sont chargés de la pose avec précadre, car la parfaite exécution de la mise en œuvre est décisive. Autre avantage pour les poseurs, les précadres sont légers et résistants. Ils peuvent donc se concentrer entièrement sur l’adaptation.

Que pensent les partenaires-distributeurs des précadres de pose ?JO : Avant ou après leur avoir expliqué le concept ? Plus sérieusement : le principe du précadre nécessite déjà de repenser les séquences opérationnelles - de la consultation à la commande, jusqu’au chantier. Il faut aussi du temps pour convaincre l’ensemble de nos partenaires distributeurs. Mais nous sommes certains que les précadres ont le potentiel pour devenir un standard de pose dans le neuf. Certains de nos partenaires du sud et du nord de l’Allemagne expérimentent actuellement la méthode. Le délai de livraison des précadres est de deux semaines. Après leur installation, notre partenaire distributeur a l’esprit tranquille car les autres corps de métier ont le champ libre pour prendre le relai. C’est déjà un argument très convaincant aux yeux de nos distributeurs.

Et que pensent les clients finaux de ce type d’installation ?JO : Le client final ne s’attarde pas à la méthode de pose de ses fenêtres - à moins de lui faire prendre conscience des grandes différences. Le précadre standardisé offre des conditions idéales pour une installation dans les règles de l’art. Et une installation professionnelle est une condition préalable pour remplir les nombreuses fonctions que fenêtres et portes offrent en tant que composant transparent. Par expérience, les clients finaux sont prêts à utiliser des méthodes de pose récentes si nous leur en expliquons clairement les bénéfices.

Comment expliquer que le précadre de pose soit devenu populaire en Autriche, Italie et Pays-Bas ? Comment le rendre plus populaire en Allemagne ?JO : La popularité du système ne date pas d’hier dans ces régions. La raison n’est pas forcément évidente à comprendre : est-ce parce que dans certains endroits on accorde plus d’importance à une pose moderne ? Les Allemands se focalisent-ils principalement sur le coût ? Ou bien n’avaient-ils aucune raison valable de remettre leurs habitudes en question ? Depuis que l’ift Rosenheim, avec son groupe de travail intersectoriel, a relancé le débat en Allemagne, j’ai du moins observé une nette augmentation de l’intérêt pour le sujet : à l’occasion de congrès ou dans le cadre de discussions avec les partenaires du marché et également dans les revues spécialisées. Cela évolue dans le bon sens et c’est un signal positif.

Le coût du précadre de pose expliquerait-il à lui seul pourquoi il n’est pas utilisé de manière aussi généralisée en Allemagne ?JO : En Allemagne, son prix est généralement considéré isolément plutôt que dans le contexte du projet global. Cela donne l’impression que le précadre de pose entraîne des coûts supplémentaires, alors qu’il s’agit en fait de la solution la moins chère. En règle générale, le caisson, les coulisses et, de plus en plus, la ventilation, sont également intégrés au précadre. Et si l’on considère l’ensemble du cycle de vie du produit, le précadre rend beaucoup plus simple le remplacement des fenêtre, réduisant les temps de pose. Avec le système des précadres, on peut sans crainte s’engager à remplacer les fenêtres en une demi-heure sans matériel spécifique. On peut ainsi ouvrir de nouvelles perspectives pour les décennies à venir.

Êtes-vous d’avis qu’il faudrait rendre l’utilisation du précadre obligatoire en Allemagne, si c’était possible ?JO : Dans notre secteur, les innovations finissent en fait généralement par prendre la forme de normes contraignantes : Le vitrage isolant était connu depuis des décennies avant d’entamer la voie du succès en Allemagne en 1978 avec la réglementation sur l’isolation thermique. Malheureusement, le vitrage de protection contre les blessures reste un produit de niche en Allemagne, alors qu’il est devenu un standard en Italie, en Autriche, en Suisse, en Belgique et aux Pays-Bas. En ce sens, l’utilisation obligatoire de précadres de pose dans les nouveaux bâtiments serait la bienvenue, car elle constituerait un pas important vers l’installation et le remplacement de fenêtres durables et économes en ressources.



La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
Il existe de nombreux précadres de pose. Avec FIN-Fix, Finstral propose une variante moderne en PVC : isolé thermiquement, soudé aux angles, avec des joints extrudés et en option une toile de fermeture prémontée d'usine.
La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
Joachim Oberrauch, membre de la direction de la société Finstral.
La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
1. Pose du précadre sur la maçonnerie.
La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
2. Enduire le précadre dans la maçonnerie.
La technique de pose la plus économique et la plus efficace qui soit.
3. Pose de la fenêtre sur le précadre.
Première publication dans BM Magazine.
Vous souhaitez en savoir plus ?
Informations supplémentaires à découvrir ici.